Que l’on soit non voyant ou mal voyant la question de l’emploi et de l’insertion professionnelle s’est déjà posée au moins une fois dans notre vie. Que ce soit pour rentrer dans la vie active ou une reconversion professionnelle  ce n’est pas un choix des plus facile,

Mais les choses évoluent quand même et les entreprises sont de plus en plus sensibilisées à l’embauche des personnes handicapées. Peut être est ce due au fait que toute entreprise possédant au moins 20 salariés est tenue d’employer à plein temps ou à temps partiel des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de l’effectif total de l’entreprise. Les établissements ne remplissant pas ou que partiellement cette obligation doivent s’acquitter d’une contribution à l’Agefiph, le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées.

Dans cette article, je vous donnerai quelques pistes de métiers adaptés aux déficients visuels . Bien-sûr il en existent bien d’autres mais ces métiers ont l’avantage d’avoir des cursus de formations diplômantes avec des infrastructures d’accueils adaptés et surtout ce sont des secteurs qui recrutent . La présentation de ces centres de formations adaptés et des modalités d’admissions ne seront pas évoqués dans cet article mais feront très certainement l’objet d’un autre articler.

L’Employé(e) Administratif(ve) d’Accueil.

Vous êtes méthodique avec un bon sens de l’organisation et une adaptabilité facile aux nouvelles technologie? Alors vous pourrez surement travailler en tant qu’agent d’accueil ou bien employé de bureau.

En tant que déficient, il est nécessaire d’être autonome sur PC et  être à l’aise avec les outils tels que JAWS, ZoomText ou bien NVDA à condition que votre handicap vous rende l’utilisation de ces derniers indispensable. Ce qui vous permettra de retranscrire, compléter et mettre en forme des écrits et documents professionnels ; saisir, contrôler et actualiser tous types de données.

Mis à part les cotés un peu techniques, les qualités essentiels pour exercer ce métier sont d’avoir le goût du contact et une certaine aisance dans son élocution. En effet, vous serez surement amenés à accueillir, renseigner des visiteurs de l’entreprise ou bien prendre des appels et des rendez-vous. Vous serez en quelque sorte le reflet de l’entreprise ! Mieux vaut donc être soigné dans  sa présentation vestimentaire .

En fonction de l’entreprise, la maîtrise d’une seconde langue, tel que l’anglais, n’est pas obligatoire mais ce pourrait être un atout majeur qui  fera la différence lors de votre futur entretien d’embauche !

Le CONSEILLER RELATION CLIENT À DISTANCE.

Plus connu sous le nom de « télé-conseillé », nous avons à faire à lui dès que l’on veut contacter un quelconque service client ou après vente. Ou même sans avoir rien demandé, il peut nous démarcher par téléphone.

Le métier est resté longtemps un job d’Étudiant ou seulement de dépannage. Avec le besoin actuel de notre société, il s’est professionnalisé et son évolution s’est accompagné  d’une réelle adaptation , des logiciels développés par les éditeurs, aux handicaps visuels. Un non ou mal-voyant peut très bien faire carrière dans ce poste et évoluer dans le temps en tant que « Team Leader » et être responsable d’une équipe de télé-conseillé sans problème.

Il peut être une bête de la vente ou champion de l’empathie envers les clients, selon qu’il soit dans le domaine de la vente ou du service (Conseiller Client dans une banque, Hotliner informatique, Agent de réservation , Chargé Service Après Vente pour un fournisseur Internet ou de téléphonie mobile).

Savoir travailler en équipe, avoir une excellente communication et le gout de la relation client sont des qualités non négligeables pour pouvoir exercer ce métier.

Une bonne connaissance de l’anglais ou bien d’une second langue , est un atout non négligeable pour trouver du travail très rapidement .

Le développeur web .

Dans l’optique d’une poursuite d’étude après le bac ou même une reconversion professionnel, les métiers de développeur de logiciel ou web sont des métiers adaptés aux handicaps visuels. La preuve, vous êtes en train de lire cet article sur PC ou smartphone, et vous êtes surement plus à l’aise avec un ordinateur qu’avec un couteau de boucher (J’étais moi même boucher pendant 13 ans).

Comme pour les métiers précédent, le développeur doit donc maîtriser tous les outils qui lui permettront d’être autonome sur pc. L’avantage c’est qu’en fonction des entreprises, il pourra même travailler de chez lui. C’est pas cool ça ?

Au vue de notre handicap, certaines tâches ne seront pas votre priorité. Comme par exemple le design des sites internet. Votre priorité sera de concevoir ce qui se passe dans les coulisses des sites internet ou des logiciels : traitements des informations, requêtes sur des bases de donnée, concevoir des algorithmes qui répondent au besoin du client (cahier des charges). Vous ne manquerez certainement pas d’être plus sensible qu’un autre en ce qui concerne l’accessibilité des sites et logiciels.

En effet,  La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées stipule que Les services de communication publique en ligne des services de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent doivent être accessibles aux personnes handicapées. En gros les sites publiques ont l’obligation d’adapter leur site « aux personnes handicapées » mais en il en est rien du secteur privé. Vous serez donc en plein cœur de cette industrie et pourquoi pas sensibiliser et améliorer les choses !

Ceci étant dit, je vous ai parlé d’autonomie sur PC mais la rigueur, la communication,  et un sens aiguë pour le raisonnement  logique sont les qualités principale pour être un bon développeur. Un gout pour les domaines scientifiques et les nouvelles technologies sont donc souhaitables. En effet, les technologies évoluent sans cesse et les besoins des entreprises avec.

Il faudra faire preuve d’adaptabilité, grâce à la veille technologique, et ne pas avoir peur d’apprendre toujours de nouvelles technologies. Les développeurs d’hier n’utilisaient pas les mêmes technologies qu’aujourd’hui et ceux d’aujourd’hui ne les utiliseront peut être plus demain.

Le Kinésithérapeute.

Jusqu’ à présent nous étions dans les domaine un peu technique de l’informatique. Mais pour ceux qui ont vraiment du mal avec ces métiers vraiment technique où il faut savoir maîtriser plein d’outils pour pouvoir s’en sortir, je vous ai gardé le meilleur pour la fin . kinésithérapeute ! Et oui rien ne vous empêche devenir un jour médecin, ou même avocat. Mais j’ai décidé de mettre en avant le kinésithérapeute qui connait une forte demande de nos jours.

Il est spécialisé dans la rééducation et utilise les massages et la gymnastique médicale pour soigner ses patients. Il a un bon contact avec les gens, une bonne mémorisation et maîtrise de l’espaces. Les kinésithérapeutes non ou mal voyant ne sont pas rares et exercent souvent pour leur propre compte. Vous pourrez suivre votre cursus de formation dans n’importe quelle université  ou si besoin dans un centre de formation adapté. Il est donc souhaitable d’avoir un niveau bac, scientifique de préférence. Une année de remise à niveau est possible d’être effectuée si vous passez par un centre de formation adapté.

 

Voila, j’espère que j’ai pu vous aider dans votre recherche, j’ai choisi de vous présenter ces métiers car je suis actuellement dans un centre de formation pour non et mal voyant où l’on enseigne ces métiers. L’association Paul et Liliane Guinot.

Avant de connaitre leur existence je pensais que ma vie professionnelle était bel et bien fini. Voir des déficients visuels réussir dans la vie professionnelle m’a redonné de l’espoir. Mais j’ai eu de la chance d’avoir eu les bonnes personnes autour de moi pour me conseiller et m’ouvrir certaines portes. J’espère à mon tour vous avoir aidé à en ouvrir. Quand on perd la vue, on perd un sens, certes, mais on bonifie les autres.

 

 


Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils